Un témoignage émouvant!

Publié le

Voici un texte qu’une lectrice a expédié à la rédaction de Oser-Poser-Nu-e en réaction à mes interventions. Cela m’a beaucoup touché. Qui plus est! J’ai la chance d’avoir noué un certain lien amical avec cette charmante personne.

Bonjour Rolland,

Il y a un moment que je veux t’écrire (je peux te tutoyer?), en fait dès que j’ai eu la joie de découvrir ta participation au site Oser poser nu-e!

Tes textes me touchent beaucoup! J’ai la sclérose en plaque (diagnostiquée il y a maintenant 12 ans), et ma mobilité est réduite depuis un an je dirais (j’utilise des béquilles). Les quelques années suivant le diagnostic ont été difficiles, mais j’ai eu le cadeau de pouvoir entreprendre une démarche intérieure, au cours de laquelle j’ai été invitée à essayer la photo, puis le dessin… moi qui n’ai jamais osé dessiner, et encore moins imaginé faire de la photo, nue!!! L’auto-jugement étant si fort!!! J’ai longtemps fui les caméras, même habillée. Mais petit à petit, j’ai osé, pour au moins ouvrir une brèche dans cette prison intérieure érigée par des années d’auto-critique, de dévalorisation, de blessures …

Toujours est-il qu’après avoir longtemps hésité, j’ai plongé. Pour une première séance de photo. puis une autre.. et ouf, le corps qui a si longtemps été jugé, et que la tête a tellement voulu modeler pour le rendre plus attrayant, moins « gros », et bien c’était tout un pas d’accepter de le dévoiler, à la lentille d’une caméra, et du (ou de la) photographe par-dessus le marché!!! Mais petit à petit, le geste de me dénuder m’a fait du bien, m’apportais une certaine légèreté, comme un peu un retour à la source, à l’innocence, à l’essence, la racine de l’être!

Mais je dois dire que chaque fois, mon souhait de participer à une séance tenait plus à une soif profonde de continuer à ouvrir cette brèche qu’à un réel plaisir ou désir de poser nue… j’éprouvais et j’ai encore un tel besoin d’ouvrir et d’adoucir mon regard sur les parties plus faibles, plus vulnérables de moi-même mais aussi de l’autre (dans ces cas-ci du ou de la photographe que j’ai aussi pris en photo)! Et le fait d’être à mon tour derrière la caméra a vraiment amené une autre dimension. Ça m’a aidé je dirais à adoucir la perception de ce qui m’apparaissait maintenant un peu comme un petit enfant à traiter avec soin, avec « caring »… ça me permettait aussi de reprendre contact avec la vulnérabilité trop souvent évacuée et cachée, à la fois chez moi et chez l’autre… Vous avouerez que la vulnérabilité n’est pas très tendance, dans nos sociétés où prédominent plutôt la force, la beauté, la jeunesse, la performance, l’efficacité… sans compter la sacro-sainte autonomie!!!

Et aussi de reconnaître et admirer la beauté, la grandeur du corps nu, de faire enfin un peu la paix avec mon corps. Nu. Ouf, ça fait du bien! Et combien plus quand le corps faiblit un peu, souffre, ou répond différemment aux mouvements qui étaient acquis, et qui deviennent momentanément (ou de façon plus permanente) limités. Un défi…

Comme toi, je trouve donc d’autant plus important d’accepter d’abord de libérer le corps de tout ce qui l’enferme, et juste d’accepter de le dévoiler, pour lui rendre hommage, reconnaître sa beauté et sa grandeur, au cœur même de cette fragilité qui fait tant frémir… et pas seulement les autres…

La photo contribue à ce processus d’acceptation… et j’ai découvert que le dessin est aussi un médium complètement renversant qui a changé ma vie!! En fait, il est aussi une autre fenêtre permettant de voir le corps, mais aussi la vie, le monde! On en reparle…

Mélissa

Source: http://oserposernue.wordpress.com/2011/09/23/librer-le-corps-de-ce-qui-lenferme/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s