Sexualité et handicap physique: Une polémique indescriptible!

Publié le Mis à jour le

Un sujet tabou dans nos sociétés bien pensantes reste, en dépit de tout ce que les organismes pour les personnes handicapées répètent depuis les trente dernières années, la sexualité des gens atteints de handicaps physiques sévères. Il va sans dire qu’il est très difficile pour le commun des mortels de pouvoir correspondre aux critères de beauté en vigueur dans la société, de répondre aux différents stéréotypes  sexuels mises à l’avant de certains magazines dits érotiques ou bien, de cacher un tant soi peu les quelques défauts pouvant nuire aux succès dans différents domaines tels que le travail, les relations amicales et la sexualité.

Mais, qu’en est-il des personnes qui doivent, pour une raison ou pour une autre, vivre avec un handicap physique apparent? Il m’est impossible de répondre pour l’ensemble des personnes handicapées. Nous avons tous, croyez-le ou non, nos propres vies incluant nos expériences bien intimes. Ce que l’un a vécu n’est pas forcément ce que les autres ont vécu à leurs tours même si des similitudes peuvent parfois apparaître. C’est un fait qu’ il y a autant des différences dans nos vies qu’il y a de personnes handicapées. C’est donc pour cette raison que je m’en tiendrai à ma propre expérience.

Pourquoi ai-je choisi d’intituler cet article de « Sexualité et handicap physique: Une polémique indescriptible! »? Les raisons sont triples. Primo, il s’agit-là d’une véritable polémique qui fait référence tant à la nature profonde de l’individu qu’à sa dimension purement physique. Une personne est avant tout une âme qui s’est incarnée, certains diront qu’elle a emprunté, un corps afin de gravir un échelon spirituel par l’entremise d’expériences. Ce ne sont pas lesdites expériences qui la font évoluer ou régresser, mais plutôt l’ensemble de son attitude face à ses expériences accumulées. La personne est donc à priori une âme, celle qui fait vivre un corps et qui entre en relation avec d’autres âmes, qui désire se perpétuer à travers le temps. Secundo, l’individu est un être sexué qui communique avant toute chose par sa dimension sexuelle. Un homme est un homme de par ses caractéristiques physiques. Il en est ainsi pour la femme.  Vouloir dénié ce fait est faire preuve d’une hypocrisie exécrable. Il en est de même pour la personnes handicapée. Celle-ci possède des caractéristiques sexuelles qui font d’elle un homme ou une femme. Bref, elle n’est pas, elle n’a jamais été, et ne le sera pas non plus, un être angélique. Par conséquent, l’âme qui l’anime est tout autant porté vers l’autre que n’importe qui. Tertio, la sexualité et tout ce que cela comporte varie considérablement d’une époque à une autre. Ce qui est permis, proscrit ou bien toléré, peut varier de manière considérable. Chose étrange, les mentalités à l’égard des individus vivant un handicap physique apparent ont pris beaucoup plus de temps à évoluer comparativement à toutes autres catégories de population. Dans certains lieux, il est plus convenable d’établir des relations amoureuses interraciales qu’entre personnes « bien portantes » et personnes handicapées.

Pour ma part, j’ai eu mon lot de préjugés en ce qui se rapporte à ma sexualité. Qu’à cela tienne, j’ai préféré relever la tête et foncer pour une raison fondamentale. Si mon âme a accepté de s’incarner dans un corps victime de la Thalidomide, c’est parce qu’il y a une raison fondamentale : Apprendre ce qu’il doit être appris et y accomplir son karma. D’ailleurs, un vieil adage hindou affirme tout bonnement qu’il est préférable de réaliser son propre karma de manière imparfaite que de  faire à la perfection celui d’un autre. Voilà pourquoi la sexualité d’une personne handicapée est effectivement une polémique indescriptible. Nous avons tous et toutes notre propre karma et nos leçons à apprendre. Occupons-nous de ce qui peut nous aider à avancer et mettons de côté tout ce qui nous empêche d’accéder à un soi « meilleur ». Il en est ainsi dans toutes les sphères de nos vies, y incluant la sexualité, et ce indépendamment, de nos conditions si variées soient-elles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s