La Thalidomide! Que se passe-t-il en Espagne?

Publié le Mis à jour le

imagen8

La Thalidomide!

Que se passe-t-il en Espagne?

Cinquante ans après son retrait du marché, le premier procès jamais organisé en Espagne contre la firme allemande Grünenthal, qui produisait la thalidomide, un médicament responsable d’avoir provoqué des malformations chez des milliers d’enfants dans le monde, s’est ouvert lundi à Madrid.

« Avec ce procès historique, les victimes espagnoles de la thalidomide espèrent (…) qu’après plus d’un demi-siècle d’une attente infinie, elles puissent voir apaisée leur souffrance, qui a commencé dans le ventre de leurs mères et se prolonge aujourd’hui, avec l’amputation de leurs bras et de leurs jambes », déclarait avant le procès l’Association de victimes de la thalidomide en Espagne, Avite.

Avite réclame à la firme Grünenthal 204 millions d’euros pour ses quelque 180 membres, en fonction du degré de gravité de leurs malformations.

Dénonçant le manque de reconnaissance publique dans leur pays, où « l’existence officielle des victimes espagnoles n’a été reconnue qu’en 2010 », Avite estime que le chiffre total de victimes, dont beaucoup sont décédées, pourrait s’être élevé à 3.000.

« Si le verdict va dans le sens de notre plainte, le laboratoire allemand Grünenthal serait considéré officiellement, pour la première fois de l’histoire, comme le responsable de ce qui s’est passé », expliquait Avite.

Grünenthal avait présenté ses premières excuses en septembre 2012, soit 50 ans après les premiers cas de malformations, affirmant être « vraiment désolée » pour son long silence.

Médicament de triste mémoire, prescrit aux femmes enceintes à la fin des années 50 et au début des années 60 pour soulager les nausées, la thalidomide a défrayé la chronique en causant des ravages irréversibles sur le développement du fœtus.

On estime généralement entre 10.000 et 20.000 le nombre total des victimes de ce médicament qui sont nés avec des segments de bras ou de jambes manquants, des mains ou des pieds directement rattachés au tronc.

La thalidomide fut retirée du marché fin 1961 en Allemagne et en Grande-Bretagne mais Avite affirme qu’il avait encore fallu attendre de longs mois pour que le médicament soit interdit en Espagne.

Source: http://www.boursorama.com/actualites/premier-proces-en-espagne-contre-le-fabricant-de-la-thalidomide-acb1deb28487f36775d19b602171ed7c

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s